AD Validem - Demande de devis
Toiture

Les mots clés de la charpente


AD Validem » Toiture » Les mots clés de la charpente

Il existe différents moyens de trouver de l’information et nous avons voulu faire une synthèse lisible et accessible de façon à ce que nos clients comprennent bien ce que nous allons faire.
  • About : est un terme de charpenterie désignant l’extrémité façonnée d’une pièce de bois
     
  • Âme : désigne la partie centrale d’une pièce ou d’une structure composite.
     
  • Arbalétrier : il s'agit d'une pièce inclinée supportant les pannes. Les deux arbalétriers forment un triangle avec l'entrait (qui constitue la base du triangle). Cette pièce fonctionne, dans une ferme en treillis, en compression, alors que l'entrait travaille en traction, dans une ferme à traverses pleines, l'arbalétrier reprend des efforts de compression et de flexion.
     
  • Arêtier : ligne rampante formée par l’intersection saillante de deux versants d’une toiture.
     
  • Chevêtre : est une pièce de charpente qui relie deux solives d'enchevêtrure
     
  • Chevron : sont des pièces de bois équarries soutenues par des pannes, et qui supportent des liteaux, lambourdes ou Voliges.
     
  • Comble : est l'espace situé sous la toiture. Il peut être seulement accessible par une trappe pour les visites techniques, sans offrir un espace suffisant à l'habitation, c'est un « comble visitable ». Il peut aussi présenter un volume suffisant entre les pièces de charpente, il est alors nommé « comble habitable ».
     
  • Contrefiche ou Jambette : est une pièce de bois oblique que l'on trouve dans la construction d'une charpente.
     
  • Contreventement : est un système statique destiné à assurer la stabilité globale d'un ouvrage vis-à-vis des effets horizontaux issus des éventuelles actions sur celui-ci (par exemple : vent, séisme…)
     
  • Échantignole : est une pièce de charpente permettant la fixation des pannes intermédiaires sur l'arbalétrier.
     
  • Enrayure : est l'ensemble des pièces de charpente horizontales situés à la base d'arêtiers de charpente rayonnant autour d'un poinçon de ferme. Elle permet de constituer des dômes, des clochers, des croupes de toit aussi bien avec arêtiers de couverture que rondes.
    Entrait ou tirant
     
  • Faîtage ou le faîte : est la ligne de rencontre haute de deux versants d'une toiture. Le faîtage est l'ouvrage qui permet de joindre ces deux parties. Il doit assurer l'étanchéité de la couverture d'un bâtiment, ainsi que sa solidité.
     
  • Ferme : est un élément d’une charpente non déformable permettant la couverture d'un édifice avec un toit à pentes. De forme triangulaire pour un toit à deux versants, triangulaire plus pattes triangulées pour un toit à quatre versants "à la Mansart", cet assemblage est placé perpendiculairement aux murs gouttereaux.
    Les fermes sont faites de bois et/ou de métal. Elles sont reliées les unes aux autres par l’intermédiaire de pièces longitudinales appelées pannes.
    L'ensemble porte la couverture jusqu'au faîte d’un comble.
     
  • Hourdis : est un élément creux de maçonnerie (aussi appelé entrevous) constitué de béton, de terre cuite, de polystyrène (permet une isolation et une pose avec plus de légèreté), ou plus récemment de bois aggloméré (permettant des travaux dans des endroits difficilement accessibles).Les hourdis sont placés entre deux solives porteuses, partie constituant avec les poutrelles un plancher béton. Il garnit un colombage, une armature en pans de bois.
     
  • Lien de faîtage : est une pièce de charpente qui relie le faîtage au poinçon. Il limite les déformations du faîtage sur de grandes portées et sert également de contreventement.
     
  • Moise : il s'agit de pièces d'assemblage doubles enserrant des montants verticaux pour en assurer le maintien.
     
  • Noue : est une ligne de rencontre de deux pans de toiture formant un angle rentrant. La noue canalise à l'égout les eaux de ruissèlement qu'elle reçoit. C'est aussi une pièce de charpente oblique qui supporte l'intersection de deux pans formant un angle rentrant, et l'ouvrage de couverture qui assure l'étanchéité de cette ligne. La noue de charpente est souvent assemblée sur un entrait et un poinçon pour former une demi ferme de noue où elle est analogue à un arbalétrier. La noue de couverture est un chéneau en forte pente.Elle peut être faite du même matériau que les pans adjacents ou bien (cas le plus fréquent) de zinc, de cuivre ou d'aluminium.
     
  • Panne : est une pièce de charpente posée horizontalement sur les fermes. Elle supporte les chevrons.
    - Elle relie les fermes et/ou les pignons et sert de support au système de couverture (platelage type bac acier, plateau, panneau bois, plaque fibre ciment, translucide ou chevrons + liteaux + tuile).
    - En fonction de sa position dans la charpente, la panne prend un nom particulier :
    - La panne faîtière, située au sommet de la charpente d'un toit à pans.
    - La panne sablière, située en bas de pente. Elle peut s'appuyer sur le mur, autrefois garni d'un lit de sable.
    - La panne intermédiaire, située entre la panne sablière et la panne faîtière (un versant de toiture peut comporter plusieurs pannes intermédiaires).
     
  • Pignon : désigne à l'origine la partie supérieure triangulaire du mur d'un bâtiment servant à donner des versants à un toit.Le pignon reçoit la plus simple des charpentes : les poutres horizontales, les pannes, qui supportent les poutres de plus faible section posées dans la ligne de pente, les chevrons.
     
  • Poinçon : est une pièce principale faisant partie d'une ferme : c'est la pièce centrale verticale reliant l'entrait et les arbalétriers.
     
  • Poteau : est un organe de structure d'un ouvrage sur lequel se concentrent de façon ponctuelle les charges de la superstructure (par exemple via un réseau de poutres chargées par les dalles d'un niveau supérieur) et par lequel ces charges se répartissent vers les infrastructures de cet ouvrage (par exemple les fondations).
     
  • Poutre : désigne un objet dont la longueur est grande par rapport aux dimensions transverses. Une poutre est un élément de structure utilisé pour la construction dans les bâtiments
     
  • Solive : est une pièce de charpente placée horizontalement en appui sur les murs ou sur les poutres pour constituer le plancher d'une pièce. La continuité du plancher entre les solives est assurée par des entrevous.
     
  • Trémie : ouverture dans un plancher pour escalier, cheminée, ascenseur.
     
  • Volige : est une planche de bois rectangulaire, et de faible épaisseur qui, fixée à côté d'autres sur les chevrons, est destinée à réaliser un plancher continu pour supporter les matériaux de couverture de toiture tels qu'ardoises, zinc ou étanchéité bitumeuse. Le plancher ainsi constitué s'appelle le voligeage.
     
Pour plus de renseignements, contactez-nous.

<< Les mots clés de la charpente couverture Poser un écran sous toiture >>
AD Validem - Vos spécialistes de la toiture et de l'isolation en ouate de cellulose
newsletter   INSCRIVEZ VOUS A NOTRE NEWSLETTER  
POUR RECEVOIR LES DERNIERES ACTUALITES D’AD VALIDEM